Gare-Vladimir

Bien ou mal ? Il y a quelques jours, une commission spéciale placée auprès du Présidium de l’Académie des sciences de Russie a présenté un memorandum intitulé « L’homéopathie : une pseudo science ». Le Ministère de la santé a recommandé de retirer tous les médicaments homéopathiques des hôpitaux publics alors que le service Anti-monopole a recommandé de protéger la population contre les publicités douteuses relatives à l’existence de ces « préparations curatives ». Cette déclaration a eu un grand écho, tant auprès des médecins que des patients. L’association des homéopathes de Vladimir s’est aussi jointe au débat. Notre correspondante, Ekaterina Antonova, a recueilli leur point de vue.

Le qualificatif de « science mensongère »  ne trouble pas Vladimir Morev. Il achète ses précieux tubes de granules et en commande d’autres. L’homme est un client des pharmacies homéopathiques depuis des années. Et toute sa famille se soigne seulement ainsi. Vladimir estime que si les autorités respectent leurs citoyens elles ne fermeront pas les pharmacies homéopathiques. Il est persuadé que ces médicaments soignent toutes sortes de maladies :

– « Oui, toutes sortes de maladies, à commencer par les angines ou une forte fièvre »

– Et vous soignez ainsi vos enfants également ?

– Bien sûr. Ici, il est important de remarquer que soigner avec des plantes n’est pas la même chose que soigner avec des complémets alimentaires. L’homéopathie est une médecine alternative qui suppose l’utilisation de préparations fortement diluées. L’un des principes de cette science est de « soigner par la cause du mal » (NDT : Une personne atteinte d’une affection peut être traitée au moyen d’une substance produisant chez une personne en bonne santé des symptômes semblables à ceux de l’affection considérée).

Isabella Potapov, directrice d’une pharmacie homéopathique, prend un exemple simple : l’oignon.

– « Si on le coupe, il provoque des écoulements, des pleurs. Mais si on le dilue dans l’eau et le mélange avec du sucre ou de l’alcool à petites doses, il soignera le rhume. C’est ce que fait l’homéopathie. En plus, c’est bon marché. Nous pouvons soigner pour 150 roubles. Et vraiment aider. Avant même la naissance. C’est important. Ma fille est enceinte et nous utilisons seulement des préparations homéopathiques. C’est préférable. Quand il n’y a pas de contre-indications, il n’y a pas d’effets secondaires. »

Mais l’Académie des sciences de Russie tente de démontrer que les préparations homéopathiques sont tellement diluées dans l’eau qu’il ne reste même pas une molécule de la substance d’origine. Seulement du sucre, de l’alcool ou de l’eau. Des médecins qui pratiquent depuis trente ans montent au créneau et sont prêts à démontrer que l’homéopathie soigne réellement. A leurs yeux, les patients se remettent et ce n’est pas dû à l’effet « placebo » (lorsque le patient croit à l’efficacité d’un médicament).

Selon Natalia Kourziakova, cardiologue, docteur es sciences, médecin homéopathe : « En tant que cardiologue, je peux dire qu’il y a des patients présentant une cardiopathie ischémique qui ne supportent pas les médicaments à base de nitroglycérine. Il existe une alternative homéopathique : le cactus, la glonoine, ou d’autres préparations qui suppriment ces problèmes sans effets secondaires ».

Au Département de protection de la santé, on ne commente pas cette situation. On attend les instructions officielles du Ministère de la santé. Mais les homéopathes, eux, sont certains de ce qu’ils affirment…

Selon Boris Penkovski, directeur d’une pharmacie homéopathique : « L’homéopathie, en tant que science, en tant que moyen de soigner les corps et les âmes a fait ses preuves au cours des siècles. Et a démontré son efficacité. Aussi, aucune décision de la multitude de commissions – odieuses, n’ayons pas peur de le dire – créées auprès de l’Académie des sciences – ne saurait menacer l’avenir de cette science magnifique».

Chaque homme, dans sa vie quotidienne, côtoie les préparations homéopathiques. Les mamans en connaissent la liste par cœur. Les pédiatres estiment que l’homéopathie apporte un plus à pratiquement toutes les thérapies : Aflubin pour la grippe et le rhume, Tonsilgon pour le mal de gorge, les suppositoires Viburcol pour les fortes fièvres. Une question se pose : peut-elle tout soigner ? Ou bien les anticorps font-ils seuls le travail à partir du 3ème jour  ? Là, il appartient aux parents et aux médecins d’en juger. Certains prennent des antibiotiques dès le premier jour et les administrent à leurs enfants.

Dans tous les cas, c’est l’affaire de chacun, disent les médecins. L’essentiel est de laisser au patient le droit de choisir.

———

Auteur: Ekaterina Antonova / Alexandre Tchounaev.

Traduit du russe par Sylvie Petrosso.

Source: « Гомеопатия: лженаука или помощь в лечении ? ».

Publié dans bezformata le 10 février 2017.

Source Photo: Wikipédia.

Accédez à la carte Gazeta: ICI !!

–> Haut de page